Mana
24°
30°
Lun
31°
Mar
Weather from OpenWeatherMap
  • Actualités

    13 septembre2017

    TERRAIN SYNTHÉTIQUE DE FOOTBALL À 5

    Lire la suite
  • Actualités

    05 septembre2017

    TERRAIN DE FOOT à 5 contre 5

    Lire la suite
  • Actualités

    05 septembre2017

    RENTREE SCOLAIRE 2017-2018

    Lire la suite

Centrale hydroélectrique

La microcentrale hydroélectrique Voltalia, installée au saut Maman Valentin sur la Mana, a été inaugurée vendredi 02 mars dernier.

Deux ans de travaux ont été nécessaires pour la construction de l’unité de Voltalia sur la Mana. Durant ce laps de temps, outre la construction de la centrale, elle-même, il aura fallu créer une piste de 8 kilomètres et ajouter 28 kilomètres de ligne enterrée.

Il faut souligner, d’une part, la bonne intégration de l’unité dans son environnement, grâce aux aménagements qui laissent passer pirogues et poissons. Il y a ensuite la perspective – et l’espoir – de voir se multiplier les unités de production d’énergies renouvelables. À la clé : bénéficier d’une fourniture constante d’électricité mais aussi asseoir l’indépendance énergétique du département.

La Centrale Hydroélectrique, implanté au lieu dit saut Maman Valentin, est basé sur le principe d’une centrale au fil de l’eau. Cette technique permet la production d’électricité en temps réel selon le débit du fleuve sans stockage d’eau et présente l’avantage de mobiliser une énergie jugée inépuisable par l’intermédiaire de la force du courant de la Mana.

D’une capacité de 4,5 Mégawatts, la centrale produira environ 23,5 Gigawatts/heure, soit l’équivalent, d’après la société, de la consommation de 16.000 habitants, ce qui permettra à la commune de Mana de devenir « la première commune exportatrice d’énergie verte en Guyane ». La centrale permettra d’éviter le rejet dans l’atmosphère de 19.000 tCO2/an, précise également la société.

centrale_1

Cet ouvrage d’une portée régionale fait également rayonner la commune de Mana qui devient exportatrice d’énergie renouvelable pour toute la Guyane et notamment pour l’Ouest puisque ces besoins sont largement honorés avec cet ouvrage. Près de 16 000 foyers de la Communauté de communes de l’ouest guyanais, bénéficient depuis septembre dernier de l’électricité produite là, sur la Mana. Pour le consommateur, rien ne change puisque l’énergie produite est vendue à EDF qui la redistribue via son réseau habituel. Mais pour les décideurs publics, cette centrale représente bien plus qu’une petite avancée.

Equipements connexes :

1 passe à poissons : 1ère du genre en Guyane et certainement dans la région Nord Amérique du Sud plus 1 passe à pirogues : pas d’interruption de la navigation. Sécurisation du franchissement par une série de bassins aménagés et entièrement balisés, premiers ouvrages de ce genre sur un fleuve de Guyane rendent cette  Centrale hydroélectrique respectueuse de l’environnement de la circulation des biens et des personnes, ouvrage innovant notamment par ces aspects.

Ces ouvrages génèrent des emplois qui pourront être occupés par des Mananais, notamment avec l’ouverture de nouveaux ouvrages, en formant ainsi des jeunes aux compétences spécifiques nécessaires pour l’entretien de ce type de centrale.

Pour le maire de Mana s’ajoute un avantage. Grâce à une convention qui devrait bientôt être signée, Voltalia va verser une subvention de 50 000 à 60 000 euros par an aux associations de la commune durant cinq ans. Tout en participant, à hauteur de 50 000 euros, à un projet d’aménagement des berges de la Mana.

10